Etape 4 :  Olloy-sur-Viroin-Chimay (Abbaye de Scourmont) (40 kms) 

 

A Petigny, roulements de tambour. Le son voyage dans les airs et file au dessus de la route. Des hommes et des femmes travestis en gardes napoléoniens. Costumes rouges, bleus et blancs, bonnets de laine noirs. Un défilé sous la pluie. Puis une messe à l’église du village. Une commémoration qui rassemble, une tradition.

Il tombe des cordes. Nous roulons vers Couvin.

Oostende_2013_247 Oostende_2013_253 De très petites routes nous entraînent à Chimay. Une baraque à frites résiste au mauvais temps. Un couple d’une soixantaine d’années s’est recroquevillé à l’intérieur. Nous mangeons nos premières frites belges. Délicieuses. Les rares clients s’arrêtent et commandent leurs boulettes de viandes à la sauce. Discussions de baraque à frites sur les usines qui ferment et la difficulté de trouver du travail.

A Chimay, nous goûtons un breuvage délicieux. De la Chimay, bière d’abbaye, dans le café de « Papy ». « Papy » est un vieux Monsieur rigolard qui nous conseille d’aller jusqu’à la source de la bière trappiste. Convaincus du bien fondé de son injonction, nous nous rendons à l’abbaye Notre Dame de Scourmont. Au bout d’une allée d’arbres taillés, une bâtisse sobre. Quelques touristes. Nous entrons. A droite, comme une loge de concierge. Un petit bureau où est assis Frère Edouard, le frère portier que nous avons affublé par erreur du titre inventé de « frère aubergiste ». Cela provoque chez lui un rire sonore. Ce moine barbu et costaud semble s’être décollé d’une étiquette de boîte de camembert.Oostende_2013_267Il a le physique joyeux, la bonne humeur transmissible. Sa rencontre est lumineuse.

Stéphane Harter

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *